Langues :

Le contexte

L’archipel volcanique des Comores, dites aussi « îles de la Lune », s’étend en arc de cercle à l’entrée du canal du Mozambique, entre la grande île de Madagascar et le Mozambique, dans l’Océan indien. Il comprend 4 îles, la Grande Comore (N’gazidja), Anjouan (N’dzwani) et Mohéli (Mweli), devenues indépendantes en 1975 sous le nom de l’Union des Comores, et Mayotte (Maore), restée française contre l’avis de l’ONU.

Même si le dernier rapport de la Banque mondiale du 14 mai 2018 note un certain recul de la pauvreté aux Comores depuis 2014, dû en grande partie au soutien de la diaspora, le pays n’en est pas moins au 23ème rang des pays les plus pauvres et les inégalités y restent très importantes. Un quart de la population y vit dans une extrême pauvreté.

C’est pourquoi le projet « la Maison des possibles », comme l’indique son nom, s’inscrit avant tout dans une perspective de développement de l’île de Mohéli : il s’agit d’ouvrir des possibles pour de jeunes mohéliennes et mohéliens en leur offrant des perspectives de travail et d’avenir, tout en mettant en valeur les savoir-faire locaux. Il s’agit d’ouvrit la voie d’une plus grande espérance.